S’initier à la DeFi avec Pascal Tallarida

J’ai eu l’occasion et je le remercie encore une fois pour son temps, de pouvoir discuter finance décentralisée avec Pascal Tallarida, du projet Jarvis Network et acteur de l’écosystème francophone. C’est l’occasion pour moi de vous faire découvrir la finance décentralisée (DeFi) et vous proposer des conseils pour mieux comprendre et appréhender ce secteur particulier.

Tout d’abord peux-tu nous expliquer ce qu’est la DeFi ?

La finance décentralisée

Pour moi, il n’y a pas de définition sur laquelle tout le monde s’accorde. La finance traditionnelle est construite sur l’infrastructure bancaire et hérite donc de tous ses avantages et ses défauts ; la Defi c’est une transposition de cette finance sur la blockchain, et qui hérite donc également de ses avantages et ses défauts. Programmer entièrement la finance permet d’aller plus loin qu’une simple transposition, car on peut se permettre d’innover en créant des produits fous qui ne peuvent pas exister dans la finance traditionnelle. 

Pour certains recréer l’ancien monde financier sur la Blockchain est une hérésie puisqu’à la base c’est le système que l’on a voulu fuir (cf. Bitcoin) du coup ils rêvent à des nouveaux services financiers, innovants voire révolutionnaires, des concepts comme le revenu universel etc. Mais bon pour l’instant nous sommes plutôt face à la reproduction quasi exacte de la finance, mais sous forme programmable, transparente et ouverte. En effet en faisant un tour d’horizon de la finance décentralisée, nous nous rendons compte que nous connaissons déjà des produits similaires dans notre quotidien :

  • Monnaie (Dai).
  • Banque (Argent).
  • Exchanges (Uniswap).
  • Organisme de crédits (Compound).
  • Brokers (Jarvis).
  • Assurance (nexus mutual).
  • Options/Futures (UMA)

La synergie entre plusieurs services permet des innovations sympas décalées et intéressantes comme PoolToGether par exemple ou rDai. Mais on est encore loin  de la révolution financière. J’irais même plus loin à dire que la DeFi est aujourd’hui un copycat de la finance traditionnelle, en plus accessible mais moins d’efficaceplus transparente mais plus dangereuse, faite, et je caricature à peine, par des ados. Mais on va y aller, vers un système plus parfait.


Comment aujourd’hui découvrir facilement la DeFi selon toi ?

S’initier au monde de la DeFi

Alors il existe autant de scénarios que de crypto-enthousiastes et cela dépend de ses connaissances de l’écosystème et du profil de l’utilisateur, notamment son appétence pour le risque, mais je dirais qu’il y a deux possibilités :

Débutants complets

Une première soft : commencer par utiliser des applications centralisées comme Celsius ou Nexo pour se familiariser avec les services financiers comme les prêts, qui permettent de générer des revenus passifs, puis de commencer à utiliser des services décentralisés en passant par Argent.

Le crypto-enthousiaste

La seconde, ne pas perdre de temps avec ces services centralisés et passer directement à Argent. En effet Argent retire toute la complexité et les choses qui peuvent sembler absurdes comme le gas, les clés privées etc. Argent finance les frais de transactions, remplace les adresses interminables par des adresses faciles à lire et à se rappeler, ils ont intégré nativement Compound. Une très bonne application pour les débutants, jusqu’à ce que l’on se retrouve face à ses limites et alors il est intéressant de passer à d’autres services. Quoi qu’ils supportent WalletConnect depuis peu qui permet de se connecter à des applications externes pour utilisateurs plus avertis.

Dans tous les cas pour débuter il faut acheter du Dai et des Ethers, sur Argent directement ou sur Coinbase, ou, mon petit préféré, en passant par Ramp Network qui utilise les API des banques pour acheter instantanément du Dai ou de l’Ether (attention, frais élevés)..

Puis une fois initié, il faut aller plus loin et commencer à explorer le monde, et pour ça il faut Metamask et Trust Wallet.

  • En termes de protocole, commencer par interagir avec Aave au lieu de Compound me semble être une bonne idée, et surtout s’amuser avec PoolTogether.
  • Enfin pour s’y retrouver je vous conseille d’utiliser un agrégateur/dashboard comme MyDeFi.org et Zerion.io, deux outils indispensables qui permettent de traquer tout ce que l’on a et ce que l’on a fait.

Quand on voit les services, c’est pas un peu trop beau pour être vrai ?

Ou est l’arnaque ? Dans le manque d’informations et de culture financière.

Il est vrai que pour les débutants, les taux d’intérêt peuvent dérouter, voire faire penser à quelques arnaques. Néanmoins pour les initiés qui comprennent le fonctionnement de ces protocoles et leur utilité, il n’y a rien de surprenant ou d’exceptionnel. Ils sont d’ailleurs similaires voire inférieurs à ce que l’on peut trouver dans les sociétés et places de marché centralisées qui proposent des prêts pair-à-pair, dans notre bonne vieille finance traditionnelle.

Le problème est lié au risque et à l’asymétrie de l’information : si les protocoles vantent leurs rendements ils restent avares sur l’explication des risques. Blockchain ne veut pas dire plus sécurisé ; on fait confiance au code au lieu de faire confiance à une société, tout est ouvert ; public et transparent, mais les risques sont importants. Plus l’on se renseigne sur le sujet et plus nous nous rendons compte que des failles sont partout, dans le code parfois mais pire encore, dans le système lui-même du fait de sa faible liquidité et que c’est un système où tout est interconnecté.

 On se rend aussi compte qu’il faut toutefois faire confiance à des sociétés et à des êtres humains faillibles. Néanmoins, tout est transparent, et il est possible et de plus en plus facile grâce aux vulgarisateurs de bien comprendre les risques et les failles.Choses impossibles dans la finance traditionnelle.


Tu penses que la DeFi explosera en 2020 ?

La progression de la DeFi

Je ne pense pas que la DeFi soit prête pour une adoption massive, et il faut que le marché devienne petit à petit plus mature et sain. J’attends une meilleure gestion des risques notamment via des assurances, une meilleure compréhension et des analyses de ces derniers grâce aux vulgarisateurs. Des initiatives de labels afin de cadrer les projets vont se développer, pour faciliter la lecture auxutilisateurs. Augmenter la liquidité des marchés est également nécessaire, et il faudrait notamment accueillir plus de market makers de la finance traditionnelle pour mettre leur expertise au service de la DeFi.

Je vois donc plutôt une adoption des services de l’écosystème en 2021/2022 qu’en 2020 et je pense qu’à terme ce serait plus bénéfique pour le secteur d’attendre d’être plus mature.

Exchanges décentralisés

Les exchanges décentralisés sont en train d’évoluer vers des systèmes permettant de regrouper la liquidité de tous les exchanges de l’écosystème. Une sorte d’internet de liquidités universelles interconnectant les carnets d’ordres et les pools de liquidité. Kyber le fait déjà avec Uniswap. Dex.blue, un exchange bourré de fonctionnalités intéressantes, a intégré la liquidité de Uniswap dans son carnet d’ordre, et des agrégateurs comme Paraswap.io se connectent littéralement à tout ce qui existe pour proposer des échanges moins chers et avec moins de slippages que Binance.


Tu conseillerais donc aux lecteurs de passer à la DeFi dans leur quotidien ?

Je pense que c’est encore trop tôt pour faire all-in, tant sur le niveau de service proposé ou sur les risques comme nous en avons parlé. Pour moi utiliser la finance décentralisée aujourd’hui, c’est avant tout une niche et unE question d’idéologie et de style de vie. Quelle quantité d’argent je suis prêt à risquer pour utiliser ce type de services ? Est-ce que je préfère faire confiance à des sociétés opaques ? Est-ce que je veux gérer mon argent de la manière la plus cool au monde ?

Mais c’est aussi un très bon moyen de découvrir beaucoup d’aspectS de la finance pour en comprendre le fonctionnement, c’est une bonne école.

Également, la DeFi est beaucoup plus sexy que les services cryptos ou traditionnels. Toutes les interactions possibles, l’effervescence de la communauté et des Dapps comme PoolTogether rendent ça encore plus intéressant. C’est bien plus kiffant à utiliser au quotidien une finance accessible je trouve.


Comment se renseigner sur les risques liés à la DeFi ?

Les meetups DeFi France

Alors il y a encore vraiment très peu de ressources francophones malheureusement. La plupart des infos sont à retrouver sur Twitter, au fil des tweets en interagissant avec les acteurs de l’écosystème. Néanmoins, si vous souhaitez vous tenir au courant il existe une très bonne newsletter TheDefiant et vous pouvez suivre Chris Blec sur Twitter afin de mieux comprendre les risques de l’écosystème.

Côté francophone, il existe un très bon groupe Telegram DeFi France sur lequel vous aurez réponses à toutes vos questions.

Voilà pour cette introduction à la finance décentralisée, un grand merci à Pascal d’avoir répondu à nos questions. N’hésitez pas à passer sur le Telegram ou le Discord CryptoMatrix si vous avez des questions ou remarques sur cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *