Les Emirats arabes unis prochain leader crypto-blockchain

Lorsque vous pensez aux Emirats et Dubaï, quelle est la première chose qui vous vient à l’esprit ?

Les images qui me viennent en tête sont d’énormes buildings à la taille démesurée, des attractions extraordinaires et une ville géante hyper active.

Les vastes réserves de pétrole du pays arabe ont transformé son moteur économique banal en une superpuissance mondiale de commerce et de richesses.

Le pays ne voulant rater aucun virage technologique, a vite compris l’intérêt de s’adapter à la technologie naissante de la blockchain et à ses applications commerciales.

Au cours du premier trimestre 2019, les sociétés de crypto-monnaies basées aux Emirats Arabes Unis ont collecté plus de 200 millions de dollars de fonds, selon les derniers rapports.

Pourquoi les Emirates se tournent vers la Blockchain

La réponse à cette question réside dans les applications de la technologie au quotidien, qui pourraient accroître l’efficacité et la transparence dans des secteurs industriels hérités comme la finance ou la santé, en proie aux traditions bureaucratiques.

Les Emirats ont été extrêmement chanceux d’avoir tiré parti de l’incroyable augmentation de la demande énergétique mondiale en exploitant leurs vastes réserves de pétrole, mais le pays traverse une période difficile en raison de la chute du prix du baril de pétrole.

En outre, les inquiétudes croissantes concernant les effets néfastes des carburants fossiles sur le changement climatique, qui ont poussé les pays développés à les remplacer par des sources d’énergie beaucoup plus propres, telles que le vent ou le solaire, ont eu de profondes répercussions sur l’économie des Émirats arabes unis.

Le pays tente maintenant de réorganiser son économie en réduisant sa dépendance aux combustibles fossiles, encourageant le libre-échange et renforçant les opportunités commerciales dans d’autres secteurs tels que la technologie.

Blockchain et crypto-sphère

Avril 2018 a marqué l’entrée officielle des Émirats arabes unis dans l’espace de la crypto-monnaie avec le lancement par le gouvernement d’une stratégie de développement rapide jusqu’en 2021. Selon les annonces récentes, d’ici 3 ans, 50% de toutes les transactions gouvernementales seront effectuées à l’aide de la blockchain. Cette mesure à elle seule devrait permettre d’économiser environ 2,97 milliards de dollars.

La stratégie de Blockchain des Emirats à 2021 a démontré l’attitude bienveillante du gouvernement à l’égard de ces technologies, ce qui a ouvert la voie aux entreprises privées.

Les ICO aux Emirats

Une ICO (initial coin offering) est une nouvelle manière pour les entreprises de collecter des fonds.

Elle offre plusieurs avantages par rapport aux méthodes traditionnelles d’appels d’offres, comme une introduction en bourse (IPO). Par exemple, le prix d’entrée lors du lancement d’une ICO est extrêmement bas.

En 2018, plus de 4000 projets ICO ont été lancés dans le monde entier.

Malgré la popularité incroyable de cette méthode de financement dans le monde entier, le nombre d’ICO originaires des pays arabes étaient nettement inférieur.

En quelques mois les Emirats ont réussi à renverser la vapeur.

En effet, au cours du premier trimestre 2019, 790 millions de dollars ont été collectés par des entreprises à l’aide d’ICO.

Sur ce total, les sociétés basées aux UAE ont réalisé un montant record de 142 millions de dollars, soit environ 21% du total mondial.

Politique sur les security tokens

Les STO (security token offering) sont uniques car elles garantissent une conformité accrue aux normes réglementaires, ce qui a attiré beaucoup d’attention tant de la part des investisseurs que des entrepreneurs.

La conformité garantit que les entreprises courent un faible risque vis à vis de la réglementation, tout en protégeant les investisseurs des acteurs frauduleux.

Les Emirats sont également devenus le leader mondial des fonds levés par ce procédé. Les entreprises basées à Dubaï ont mobilisé 67 millions de dollars grâce à des offres de jetons de sécurité, ce qui représente près de 55% du total des fonds collectés sur la planète.

Ces excellentes performances des sociétés UAE dans les domaines des ICO-STO au cours du premier trimestre de 2019 pourraient être un signe précurseur de la montée des pays arabes au rang de numéro 1 mondial des investissements dans le secteur de la blockchain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *