La marque de luxe Alyx teste la traçabilité sur IOTA

Un cas d’utilisation supplémentaire bien réel pour IOTA, qui se voit gratifié d’un partenaire prestigieux tel que la marque de luxe Alyx.

La marque de mode fondée par Matthew Williams, ancien directeur de la création de Lady Gaga, et collaborateur de Kanye West, lance un pilote basé sur l’IOTA pour la transparence de la chaîne d’approvisionnement.

Williams, qui a été nominé parmi les finalistes du prix LVMH 2016 pour son travail chez Alyx et a dirigé les partenariats de marque avec Moncler, Nike et Dior Men, a lancé le projet pilote de blockchain avec le géant de la fabrication Avery Dennison.

Comme indiqué, IOTA via sa technologie propriétaire possède une architecture unique appelée “Tangle.

Contrairement à une blockchain traditionnelle, le protocole Tangle n’utilise pas de blocs et n’est pas minable. Il repose sur un graphe acyclique dirigé (DAG). Il s’agit d’un système ordonné topologiquement dans lequel différents types de transactions s’exécutent simultanément sur différentes chaînes du réseau.

Plus d’informations de traçabilité

Pour le pilote, neuf produits de Alyx comporteront un code QR qui révèle la chaîne d’approvisionnement du produit. Cela comprend : le choix de la matière première, le lieu de fabrication du vêtement et l’historique des expéditions.

Une fois que les fournisseurs Alyx ont saisi les données pertinentes via IOTA, “Evrything” les stocke et les télécharge dans le grand livre sur Tangle, tandis qu’une étiquette d’identification numérique pour chaque vêtement est créée.

Bien que le projet pilote reste limité dans sa portée, Williams aurait dit à Vogue Business que son objectif était de mettre toute la gamme de produits Alyx sur la blockchain afin de promouvoir la transparence.

Comme le note Vogue Business, le secteur de la mode est confronté à un défi considérable, celui d’acheminer ses données de chaîne d’approvisionnement dans la blockchain, étant donné le large éventail de matériaux et de fabricants pouvant être impliqués dans la production d’un vêtement.

La clé pour rendre une solution blockchain évolutive consiste à accroître l’automatisation et à identifier les nœuds appropriés de la chaîne logistique, où extraire les données, puis déterminer comment extraire le plus efficacement possible ces données.

Michael Colarossi – Vice President d’Avery Dennison

Pour Alyx, Williams a expliqué à Vogue Business que la mise en œuvre de la blockchain était relativement moins complexe, compte tenu des quatre années d’existence de la marque et du fait qu’elle produit 80% de ses produits avec des fournisseurs italiens soucieux de transparence.

En mai dernier, ConsenSys s’est associé au conglomérat multinational français de produits de luxe LVMH et à Microsoft pour créer une plate-forme dotée de la technologie blockchain, qui permet aux consommateurs de vérifier l’authenticité des produits de luxe.

Et aujourd’hui encore c’est VeChain qui vient de signer un partenariat prestigieux avec Wal-mart en Chine.

La traçabilité est à présent au coeur des préoccupations, que cela soit dans le domaine du prêt à porter ou de la nourriture, les consommateurs veulent consommer moins, mais mieux. La blockchain devrait permettre d’ouvrir de nouvelles routes, plus précises, plus rapides et surtout moins coûteuses.

Source : CoinTelegraph

Une pensée sur “La marque de luxe Alyx teste la traçabilité sur IOTA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *