Le créateur du Bitcoin Satoshi Nakamoto pourrait être Paul Solotshi génie de la cryptographie

Un pas de plus dans la traque de Satoshi Nakamoto, en effet de nouvelles preuves laissent à penser que Paul Solotshi génie de la cryptographie, pourrait être le créateur du Bitcoin.

Il est à l’origine des logiciels de chiffrement E4M et TrueCrypt.

Cet article est issu de la traduction d’un post sur le site investinblockchain et à pour auteur original Jeremy Wall.

Paul Solotshi Calder Le Roux, un cerveau criminel âgé de 46 ans, créateur du logiciel de chiffrement E4M et TrueCrypt (le logiciel de chiffrement que Satoshi Nakamoto avait probablement utilisé pour verrouiller son million de BTC), et l’auteur d’un manifeste étrangement similaire du livre blanc du Bitcoin en 1998.

Il utilise dans son style d’écriture une orthographe et un langage similaires à ceux de Satoshi. Il est intéressé par le jeu (le code initial de Bitcoin incluait un client de poker), de plus il est en prison depuis 2012 – c’est probablement la raison pour laquelle son million de Bitcoin n’a pas bougé.

L’origine des faits – l’identité cachée

L’identité de Satoshi Nakamoto, le créateur pseudonyme et énigmatique de Bitcoin (BTC) est peut-être le mystère le plus durable des temps modernes. On a longtemps spéculé sur son identité, mais en vain, le mystère reste entier.

Il y a eu un certain nombre de théories et de candidats quant à savoir qui est vraiment Nakamoto, dont certains sont auto-nominés, comme Craig Wright, l’homme connu sous le nom de Faketoshi pour ses prétentions audacieuses.

Wright a attiré la controverse en prétendant être le créateur de Bitcoin, ce qui a entraîné de nombreuses poursuites judiciaires.

Un nouveau candidat à la création du Bitcoin

Le nouveau candidat Satoshi est Paul Solotshi Calder Le Roux, 46 ans, ancien chef de cartel de drogue, marchand d’armes, informateur auprès de la Drug Enforcement Administration (DEA) mais surtout : programmeur cryptographique de génie.

Fondateur de E4M, un logiciel de chiffrement de disque Windows gratuit open source, en 1999. Il a également créé la cryptographie sur disque TrueCrypt, basé sur le code d’E4M.

L’homme a mené une carrière mouvementée, contrebande, extraction de métaux précieux, exploitation forestière, transactions foncières, trafic de drogue et d’armes, blanchiment d’argent, assassinats, développement de logiciels de cryptage.

Il est actuellement en prison aux États-Unis pour avoir ordonné l’assassinat de six personnes.

Certains connaissent peut-être déjà l’histoire de la vie de Le Roux, telle qu’elle a été présentée dans une série sur Atavist accompagnée d’un livre intitulé “The Mastermind”.

Paul autour de la vingtaine

Le procès Kleiman vs Wright et le lien avec Paul

La famille Kleiman a poursuivi en justice Craig Wright, pour avoir escroqué et volé plus de 11 milliards de dollars de BTC et de disques durs à la mémoire de Dave Kleiman, aujourd’hui décédé, expert en informatique judiciaire soupçonné par certains d’être le vrai Satoshi Nakamoto.

Wright et Kleiman étaient des partenaires commerciaux jusqu’à la mort de Kleiman en 2013.

Le procès qui se déroule devant les tribunaux de Floride est rempli de théories bizarres, de contrefaçons et de faussetés souvent présentées par l’accusé, le docteur Craig Wright.

Parmi les choses étranges soulevées par Wright, il y a le Document 187.

Par conséquent, le document 187 a été révoqué afin que les criminels inclus dans le document n’apprennent pas que Wright était impliqué dans leur arrestation, cherchant à se venger.

Source: La note de bas de page non rédigée du document 187

Comme indiqué dans la note, une URL partielle est visible et mène à un article du Daily Mail, nommant Paul Solotshi.

De plus, la note contient un lien vers la page Wikipedia de Paul, indiquant qu’il pourrait très bien être l’un des criminels dont Wright se méfie le plus.

Le lien entre Paul Solotshi et Craig Wright

Avec la publication du Document 187, il est maintenant suggéré que Paul Le Roux pourrait être Satoshi Nakamoto – et que Wright est en possession de disques durs cryptés contenant la réserve de Le Roux. Fameux portefeuille aux 1 million de Bitcoins.

Mais comment Craig Wright, Dave Kleiman et Paul Le Roux s’intègrent-ils dans cette théorie du complot complexe ?

Selon le Document 187, il est fortement présumé que Le Roux est la personne non nommée dont Wright parle dans le document.

Ces informations figurant dans ce document, suggèrent que Wright était un employé de Le Roux, mais également un informateur qui a contribué à sa chute en 2012.

À la suite de cette présumée série d’événements, un éditeur anonyme suggère que Wright et son ami de longue date et partenaire commercial, Dave Kleiman, ont réussi à mettre la main sur les disques durs cryptés de Le Roux, qui contiennent 1 million de bitcoins.

Malheureusement pour Wright, tous les bitcoins sont enfermés dans des volumes TrueCrypt sécurisés (le logiciel de chiffrement de cryptographie que le Roux est supposé avoir développé). 

Wright a passé des années à essayer de casser ces disques durs mais sans succès, c’est pourquoi il n’a pas encore prouvé qu’il était Satoshi.

Ajoutant à la théorie complotiste, Calvin Ayre, un ami proche de Wright, a mis en place des entrepôts d’ordinateurs pour tenter de déchiffrer le code des disques durs chiffrés, en les déguisant en une ferme minière de crypto-monnaie. Cela signifie que son activité minière est simplement un moyen de donner à ces énormes centres de données une apparence légitime.

Selon cette théorie déroutante mais tout à fait possible, la raison pour laquelle Wright se présente comme “le vrai Satoshi” s’explique par le fait qu’il finirait par déchiffrer les disques durs cryptés et accéder au million de bitcoins.

L’image ci-dessus est extraite d’un document dans l’affaire Kleiman vs Wright et présente des affirmations de Wright dans lesquelles il déclare qu’il est en possession des fichiers TrueCrypt de Kleiman qui contiennent ses bitcoins stockés. Selon Wright, il pourrait être possible de déchiffrer le code d’ici 5 à 10 ans. Dans l’ensemble, il a été supposé que les fichiers TrueCrypt dont Wright est en possession ne sont pas ceux de Kleiman, mais bien ceux de Le Roux.

L’alias de Paul Le Roux est “Solotshi”

Dans l’un des nombreux passeports que possède Le Roux, il porte le nom de «Solotshi», qui ressemble fort à Satoshi.

Programmeur brillant et familier avec C ++ comme Satoshi

Avant que l’on sache que Le Roux était impliqué dans toute une série d’activités criminelles, il était un brillant programmeur obsédé par la cryptographie et la vie privée, à l’instar de Satoshi Nakamoto.

Comme mentionné précédemment, en 1997, il a commencé à travailler sur E4M (Cryptage pour les masses), un logiciel capable de crypter des disques entiers, avec une option de déni (nier l’existence d’un volume crypté).

De plus, Le Roux a publié une sorte de manifeste exprimant des idéaux étonnamment similaires à ceux de Satoshi Nakamoto. Comme expliqué dans Wikipedia :

Dans la section “Politique” du site Web E4M, il a publié une sorte de manifeste affirmant que les gouvernements ont de plus en plus recours à la collecte de données électronique. Citant des projets tels qu’Echelon, lié aux cinq États-nations qui seront connus plus de dix ans plus tard comme les “Cinq yeux“, il a déclaré que le cryptage était le seul moyen de préserver les libertés civiles.

À la fin du manifeste il déclare :

Le cryptage fort est le mécanisme permettant de lutter contre ces intrusions, de préserver vos droits et de garantir vos libertés jusque dans l’ère de l’information et au-delà.

Paul Solotshi Calder Le Roux

Le Roux est soupçonné d’avoir développé TrueCrypt – le logiciel de cryptage protégeant le million de bitcoins de Satoshi Nakamoto

Le million de bitcoins de Satoshi Nakamoto aurait été enfermé dans des volumes sécurisés TrueCrypt, un logiciel de chiffrement basé sur le code d’E4M. Le Roux est fortement soupçonné d’avoir fait partie d’une équipe de développeurs anonymes appelée «TrueCrypt Team».

Certains de ses anciens collègues pensaient qu’il avait travaillé dessus, mais ils n’ont trouvé aucune preuve, ce qui reste donc un mystère.

Si quelqu’un pouvait ouvrir le portefeuille caché contenant 1 million de BTC, ce serait bien le créateur du logiciel de cryptage de disque TrueCrypt.

La disparition de Satoshi

Satoshi a disparu début 2011 pour «passer à autre chose». Vers la même époque, Le Roux est passé de son domaine de développement de logiciels à celui de patron du cartel. Pendant ce temps, il a connu des perturbations avec son entreprise pharmaceutique mondiale illégale, RX Limited, lorsque le gouvernement américain et la DEA ont restreint la distribution.

En 2011, il a commencé à disparaître pendant de longues périodes, aucun de ses employés ne sachant où il se trouvait. Alors que les autorités américaines se rapprochaient de lui, il s’installa temporairement à Rio de Janeiro.

Sa disparition, coïncide avec la disparition de Satoshi, indiquant un autre parallèle fort entre les deux protagonistes.

Un post curieux de 2002 (7 ans avant la création de Bitcoin)

Dans un message publié sur le forum en 2002, 7 ans avant la sortie de Bitcoin, une personne avait posté quelque chose qui ressemblait beaucoup à une première idée du Bitcoin :

On a longtemps spéculé que Satoshi lui-même avait écrit ce billet avant de créer Bitcoin, 7 ans plus tard. Encore plus intéressant, l’adresse IP de l’auteur aurait été attribuée aux Pays-Bas, un pays où l’on sait que Le Roux a vécu.

Parallèles appuyant l’hypothèse

  • Les deux se méfiaient de l’autorité – Le Roux l’exprimait dans son manifeste E4M, et Satoshi dans son livre blanc sur le Bitcoin.
  • Les deux avaient un intérêt pour le jeu en ligne – Le Roux est connu pour avoir participé à des activités de jeu en ligne, et le code initial de Bitcoin incluait un client de poker.
  • Tous deux ont compris qu’un nouveau système de paiement numérique était nécessaire pour améliorer les difficultés des systèmes de paiement traditionnels. Le Roux a traité des paiements en ligne maladroits sur son marché de médicaments d’ordonnance en ligne, et Satoshi a exprimé sa compréhension des paiements dans le livre blanc Bitcoin.
  • Tous deux utilisaient une orthographe et un langage similaires.
  • Le Roux était un multimillionnaire, voire un milliardaire, et n’aurait donc pas eu besoin de retirer ses BTC une fois que le prix aurait commencé à augmenter.

Est-ce que Paul Solotshi C. L. R. est Satoshi Nakamoto ?

Malgré toutes les preuves de surface suggérant que Paul Solotshi pourrait être Satoshi Nakamoto, il y a toujours des raisons de ne pas y croire.

Par exemple, en 2009, alors que Satoshi travaille sur le Bitcoin, Paul s’imposait déjà en tant que chef de cartel et était connu pour son trafic de drogue et son trafic d’armes à feu. Comment Satoshi serait-il capable de faire tout cela tout en gérant son forum et en répondant aux questions sur le Bitcoin ?

On peut supposer que la prétention de Wright de s’associer à Le Roux est complètement fabriquée de manière à montrer qu’il était lié aux origines du Bitcoin.

Après tout, Wright n’a pas la meilleure réputation dans l’espace crypto, et rares sont, mis à part Calvin Ayre, ceux qui osent y croire.

Cependant, si le lien douteux entre Wright et Paul est vrai, et que Solotshi est bien Satoshi, il s’agirait de l’une des histoires les plus incroyables jamais racontées, que l’on pourrait sans problèmes, adapter au cinéma.

Source : investinblockchain

3 pensées sur “Le créateur du Bitcoin Satoshi Nakamoto pourrait être Paul Solotshi génie de la cryptographie

  • 3 juin 2019 à 10 h 59 min
    Permalink

    Sait on quand il sortira de prison?

    Répondre
    • 3 juin 2019 à 11 h 36 min
      Permalink

      Excellente question et pour l’instant non, il faudrait reprendre les condamnations et jugements. Il y a surtout fort à parier qu’il coopère encore avec des services haut placés aux USA.

      Répondre
    • 3 juin 2019 à 18 h 52 min
      Permalink

      Un autre point qui pourrait démonter cette histoire :

      Il est dit qu’il n’aurait pas touché ses BTC car il est en prison depuis 2012.
      Mais Satoshi est pourtant sorti de son silence lorsque des journalistes pensait à Dorian Nakamoto, afin de blanchir ce dernier.
      Comment a-t-il pu se connecter et signer son message avec PGP depuis sa cellule ?

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *