Craig Wright dépose un copyright sur le livre blanc du Bitcoin

Le très controversé Dr Craig Wright vient de déposer un copyright aux Etats-Unis, lui donnant la pleine possession des droits sur le livre blanc (white-paper) du Bitcoin.

Deux enregistrements déposés

US numéro d’enregistrement de copyright TXu 2-136-996, entrée en vigueur le 11 avril 2019 pour le document intitulé Bitcoin: un système de paiement électronique entre homologues, dont l’année d’achèvement est 2008. L’enregistrement reconnaît l’auteur comme étant Craig Steven Wright, sous le pseudonyme Satoshi Nakamoto.

US numéro d’enregistrement de copyright TX-8-708-058, entrée en vigueur le 13 avril 2019, pour le programme d’ordinateur intitulé Bitcoin , dont l’année d’achèvement est 2009 et la date de première publication le 3 janvier 2009. L’enregistrement reconnaît l’auteur comme étant Craig Steven Wright, en utilisant le pseudonyme Satoshi Nakamoto. Wright a écrit la majeure partie de la version 0.1 du logiciel client Bitcoin, et l’enregistrement couvre les portions qu’il a créées.

Un épisode de plus dans la guerre qui oppose cet excentrique personnage de la crypto-sphère père du Bitcoin SV (Satoshi Vision) à Roger Ver son ancien acolyte détenteur du Bitcoin Cash.

Le cours du Bitcoin SV a littéralement explosé au moment de l’annonce le propulsant à +116% en moins d’une heure.

Mégalo ou Mytho ?

Depuis plusieurs années Craig Wright a affirmé à plusieurs reprises qu’il était le créateur de la plus grande crypto-monnaie du monde, le Bitcoin, mais n’a pas été en mesure de fournir des preuves irréfutables.

L’enregistrement du droit d’auteur agira comme une nouvelle arme pour Wright afin de soutenir sa revendication du nom Satoshi. Il maintient qu’il souhaitait créer un système de paiement honnête et que Bitcoin SV était la véritable vision.

Afin de clarifier certains domaines de mon histoire en tant que créateur de Bitcoin pour les personnes, je dois signaler quelques erreurs. 
Premièrement, il est faux de penser que Satoshi a agi d’une manière particulière. 
La réalité est qu’en tant que Satoshi, j’ai échangé avec des personnes qui avaient des points de vue différents des miens. 
En créant Bitcoin, j’ai cherché à créer un système de paiement honnête et juridiquement contraignant. 
Pour être en argent comptant, c’est-à-dire en argent, Bitcoin doit être neutre. 
Ce n’est pas un système favorable au crime mais un système favorable à la plupart des gens. 
Telles sont les personnes qui agissent dans le respect de la loi.

Craig Wright – Bitcoin SV

De nombreux géants de l’industrie du bitcoin ont qualifié Wright de “fraude” et l’ont qualifié de “Faketoshi”. Wright a récemment engagé une série de poursuites contre ses détracteurs, redoublant d’énergie dans cette conquête à la reconnaissance et au pouvoir.

Une pensée sur “Craig Wright dépose un copyright sur le livre blanc du Bitcoin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *